Festival d’Avignon pour vivre un spectacle contemporain inoubliable ?

Considéré comme le plus ancien et le plus emblématique, le festival d’Avignon représente aujourd’hui, la plus importante manifestation théâtrale contemporaine dans le monde.

Le festival créé par Jean Vilar en 1947 offre chaque année, en juillet, des spectacles vivants qui modifient le patrimoine architectural d’Avignon.

Cela se déroule à travers des scènes à la fois grandioses et inoubliables.

Festival d'Avignon pour vivre un spectacle contemporain inoubliable

Au cours des diverses représentations, organisées à travers toute la ville, des dizaines de milliers de passionnés de théâtre de tout âge découvrent Avignon sous la forme de « ville-théâtre ».

L’histoire du festival d’Avignon

L’idée de la création du festival d’Avignon nait en 1947 au cours de la rencontre entre le metteur en scène et directeur de théâtre Jean Vilar et le poète Réné Char.

Cette manifestation qui regroupait quelques troupes d’acteurs était nommée à l’époque « la semaine d’art dramatique en Avignon »

Paul Puaux, qui succéda à Jean Vilar après sa disparition en 1971, dirigea le festival jusqu’en 1979.

Depuis 1980 et grâce aux subventions de l’État, de la ville d’Avignon et des collectivités locales, les différents directeurs (Bernard Faivre d’Arcier, Alain Crombecque…) qui ont suivis ont grandement contribué à la modernisation et à la professionnalisation du festival.

Autrefois d’une durée d’une semaine, cet évènement était organisé durant quelques semaines par la suite, pour finir à un mois.

Uniquement organisé au départ à la Cour d’Honneur du Palais des Papes, plusieurs théâtres d’Avignon, ainsi que des lieux créés spécialement pour l’occasion accueillent aujourd’hui cette manifestation.

Consacré tout d’abord au théâtre classique, le festival s’est ensuite libéré vers les œuvres contemporaines et à d’autres arts.

Le festival d’Avignon, un lieu de spectacle classique et contemporain

Au début de sa création, de nombreux spectacles du répertoire classique français y étaient joués (Le Cid, L’Avare, Dom Juan, etc.).

Aujourd’hui, le festival a parfaitement réussi l’intégration des arts contemporains dans sa programmation.

Chaque année, les éditions du « Parcours de l’Art » offrent à de nombreux artistes contemporains la possibilité d’exposer leurs œuvres notamment dans « La Maison Jean Vilar » entre autres.

La galerie Michel Perrier y présente aussi chaque année des tableaux et des sculptures modernes et contemporaines.

Plusieurs autres galeries comme La Galerie Saumane Arts et Vin, La Galerie DNR ou encore la Galerie Ateliers des Arts organisent des expositions de photos, de vin, de tableaux et d’autres œuvres plus intéressantes les unes que les autres, durant le festival d’Avignon.

Les différentes places symboliques du festival d’Avignon

Depuis des années, plusieurs endroits symboliques ont servi pour la représentation des pièces théâtrales pendant le festival d’Avignon.

La Cour d’Honneur du Palais des Papes

Considérée comme le berceau du festival d’Avignon, elle est encore appelée « cour d’honneur ».

Elle est non seulement le premier lieu où s’est déroulé le festival, mais aussi l’une des places les plus extraordinaires et les plus représentatives de la ville d’Avignon.

Construit au départ pour Benoit XII, ce bâtiment historique a subi quelques modifications à la demande de Clément VI.

Les travaux sur ce grand quadrilatère furent achevés en octobre 1351.

La Carrière de Boulbon

On ne peut pas parler du festival d’Avignon sans évoquer la sublime carrière de Boulbon.

En 1985, lorsqu’Alain Combrecque prend la direction du festival, il cherchait un lieu insolite pour la mise en scène du spectacle de Peter Brook (Mahabharata).

Véritable carrière située à une quinzaine de kilomètres au sud-ouest d’Avignon, ce lieu fut alors aménagé et constitue jusqu’à aujourd’hui, l’une des places incontournables du festival.

La Chapelle des pénitents blancs

Depuis 1960, la chapelle des pénitents blancs encore connue sous le nom de l’Église Notre Dame de la Pénitence est un édifice religieux qui accueille les représentations du festival d’Avignon.

Place d’un ancien édifice religieux, ce bâtiment fut transformé en 1758 par Jean Baptiste II Péru.

Certaines représentations théâtrales et arts contemporains sont organisés en plein air au plus grand bonheur des spectateurs.

Les actions des collectivités locales, des associations et des organisateurs du festival vous permettent de passer des moments inoubliables.


Articles connexes :

Festival de Cannes : un évènement qui attire des milliers de français

Festival comment dire à Targon : Tout savoir