L’alcool et la drogue : le cocktail parfait pour l’épilepsie ?

Il est normal de voir les parents s’inquiéter lorsque leurs enfants se livrent à l’alcoolisme et à la drogue.

Cette inquiétude se justifie par les conséquences qui en découlent.

En effet, la consommation de ces produits peut entraîner l’altération du système nerveux et déclencher des crises d’épilepsie.

Congrès du Reiki en France tout savoir

Suivez ce guide pour mieux comprendre.

Qu’est-ce que l’épilepsie ?

L’épilepsie est une maladie qui se manifeste par un dysfonctionnement des cellules du cerveau.

En effet, ce dernier est formé d’un ensemble de cellules jouant diverses fonctions.

La mémoire, la pensée, la sensibilité et les mouvements sont quelques-unes d’entre elles.

En consultant plus d’infos sur bcepilepsy.com, vous serez davantage édifié à ce sujet.

Ces cellules travaillent en interaction.

Lorsque survient une lésion interne, elles ne fonctionnent plus correctement.

Des réactions incontrôlées de la part de l’individu dont le cerveau est affecté surviennent alors.

Cependant, l’épilepsie ne doit pas être assimilée à une maladie mentale.

Elle est une conséquence de son altération.

Comment la consommation d’alcool et de drogue peut-elle entraîner l’épilepsie ?

Il est important de prendre en compte l’impact de l’alcool et de la drogue sur la santé des consommateurs.

L’action de la drogue et l’alcool dans le système nerveux

L’alcool et la drogue sont des substances nocives pour l’organisme et surtout au cerveau humain.

Les deux agissent de la même façon sur cet organe.

À l’intérieur du cerveau, les neurones s’interconnectent pour générer le flux nerveux.

Les échanges d’information passent sous forme de substances par ce flux nerveux.

C’est à ce stade que l’alcool et la drogue interviennent.

Ils déséquilibrent le fonctionnement du système nerveux en augmentant la quantité d’une des substances passant par le flux nerveux.

Il s’agit de la dopamine, de l’acétylcholine et de la sérotonine.

L’alcool et la drogue peuvent aussi prendre la place de ces substances et provoquer des perturbations à l’interne.

La liaison entre les récepteurs s’interrompt et le flux nerveux est stoppé au niveau d’un récepteur.

L’épilepsie : conséquence d’une consommation abusive de l’alcool et de la drogue

L’épilepsie ne se déclenche pas après une consommation occasionnelle de l’alcool et de la drogue.

Lorsque leur consommation devient répétée cependant, ces produits commencent par altérer les fonctions du système nerveux telles que décrites ci-dessus.

Les flux nerveux s’habituent progressivement à l’arrêt brusque de leurs activités.

À un stade avancé, le système nerveux commence à arrêter de lui-même son activité à l’interne.

Cette situation donne lieu à des crises d’épilepsie à l’externe.

Le flux nerveux s’interrompant brusquement, l’individu commence à avoir des comportements irréfléchis et devient incontrôlable.

Quelles sont les solutions pour être soulagé de l’épilepsie ?

L’épilepsie est une maladie dont on ne guérit pas.

Les traitements qu’on y apporte consistent à faire disparaître les symptômes.

Il existe deux sortes de traitement.

Le traitement naturel

Le traitement naturel pour être soulagé de l’épilepsie est un changement des habitudes alimentaires et la prise de compléments.

Il faut adopter un régime alimentaire pauvre en glucide et enrichi de matières grasses.

Suivre une diète cétogène par exemple peut aider à faire disparaître les crises épileptiques.

Il faut savoir que les crises peuvent disparaître d’elles-mêmes si le degré d’avancement de la pathologie n’est pas avancé.

Le traitement médical

Le traitement médical de l’épilepsie consiste en la prise de médicaments antiépileptiques.

Ce sont des molécules qui sont administrées aux patients qui en souffrent.

Ces dernières au nombre d’une vingtaine agissent sur les facteurs qui déclenchent les crises épileptiques.

Elles donnent de bons résultats sûrs chez 2 patients sur 3.

En dehors de l’administration des molécules, le recours à la chirurgie est aussi proposé aux patients.

Néanmoins, cette solution présente des dangers postopératoires.

L’opération consiste à intervenir sur la zone du cerveau responsable de la manifestation des crises et à la détruire.

L’opération chirurgicale n’est possible que si la suppression de la zone touchée n’affecte pas l’activité du cerveau.

En définitive, l’alcool et la drogue ont un impact négatif sur le système nerveux.

Ce cocktail conduit inexorablement à l’épilepsie à moyen ou à long terme.

Pour préserver ses facultés, il est préférable de ne pas en consommer.


Articles connexes :

Festivals en France pour dédramatiser la maladie Alzheimer ?