Journée de la femme : comment s’épanouir aujourd’hui ?

Le 8 mars est la journée internationale de la femme.

Au cours de cette journée, plusieurs célébrations ont souvent lieu suivant les cultures et les régions.

Quelles sont les activités à travers lesquelles la femme pourra facilement accéder à son plein épanouissement en une telle journée ?

Journée de la femme comment s’épanouir aujourd’hui

La journée internationale de la femme : quel est son but ?

Afin de parvenir à s’épanouir en ce jour, il est important de cerner en amont, la portée de la journée internationale de la femme.

En d’autres termes, il faut comprendre l’esprit dans lequel la journée a été instaurée.

Lorsque vous lancez par exemple une recherche sur La journée internationale de la femme sur Wikipédia, vous comprendrez qu’à l’origine, cette journée met en avant la lutte pour les droits des femmes.

Le 8 mars est notamment destiné à permettre à la femme de cogiter sur les inégalités entre elle et l’homme.

La première célébration de cette journée a eu lieu le 19 mars 1911 sur proposition de Clara Zetkin, une socialiste internationale reconnue.

Elle revendiquait alors le droit au vote des femmes, leur droit au travail et la fin des discriminations liées à leur travail.

Ce fût sur cette base que les rassemblements se sont succédé tous les ans jusqu’à ce jour.

La journée internationale de la femme : quelle est sa portée aujourd’hui ?

Les réalités du monde sont changeantes.

Cela étant, la journée internationale de la femme est aujourd’hui différemment célébrée.

Pour trouver son épanouissement, chaque femme peut opter pour une forme de célébration qu’elle juge convenable à sa situation.

Puisqu’il s’agit d’une journée fériée, la femme peut s’occuper à diverses activités visant à son épanouissement, ou carrément prendre le temps de ne rien faire, si c’est en cela qu’elle trouve son bonheur.

Dans certains corps de métier par exemple, le journalisme en occurrence, il est généralement accordé à la femme en ce jour, une tribune pour s’exprimer.

Ainsi, plusieurs rédacteurs en chef de journaux, les stations de radio et les chaînes de télévision traditionnelles ou en ligne peuvent confier les responsabilités éditoriales aux femmes journalistes et reporters, lors de cette journée internationale.

Il s’agit là, d’un point d’épanouissement pour beaucoup de femmes puisqu’elles se sentent véritablement utiles.

La journée internationale de la femme : quels sont les autres moyens d’épanouissement ?

On sait que dans certaines sociétés, notamment celles africaines, les femmes restent encore marginalisées et qu’elles n’ont pas toujours le droit de monter au créneau pour s’exprimer.

La JIF peut servir de moyen de correction de cet état de choses.

Plusieurs organisations travaillant pour la lutte des droits de la femme offrent à la gent féminine l’opportunité de partager leur histoire avec un public large.

Franchir le cap de la peur et oser parler de ses réalités, de son vécu et de ses ressentis peut déjà permettre à la femme de mieux se sentir impliqué dans la société.

Cela peut se faire par exemple au cours des débats organisés en cette occasion, des interviews, etc.

Les réponses fournies aux questions peuvent être publiées sur internet ou dans les médias classiques.

Rejoindre une organisation locale peut aussi être pour la femme, une alternative de choix pour son plein épanouissement le 8 mars.

Généralement, ces associations sont régies par des règles strictes et elles fonctionnent sur la base de programmes préétablis.

Pour beaucoup de femmes, se sentir impliquées dans de telles organisations est un moyen fiable de s’épanouir.

Partager ses expériences et en acquérir de nouvelles au besoin, est de loin, un excellent moyen de passer une bonne journée internationale de la femme.

En conclusion, il existe plusieurs alternatives pour que les femmes leaders s’épanouissent pleinement lors de la journée du 8 mars.

Il suffit que chacune en choisisse le juste milieu selon ses envies.


Articles connexes :

Les festivals dédiés à la méditation et au Bouddhisme en France ?

Acouphène après un concert : que faire ?